Voir plus

Contexte

Le complexe du barrage de St Savinien-sur-Charente a été construit en 1968 pour alimenter par dérivation les marais de Rochefort et pour augmenter la section d’écoulement du fleuve en période de crue (section du bras de dérivation). D’autres usages se sont greffés depuis et notamment celui de l’alimentation en eau potable, avec des prises d’eau implantées sur le plan d’eau amont. Des dépôts vaseux ont été observés dans le bras de dérivation et dans le bras naturel, essentiellement liés à la remontée du bouchon vaseux. Ils s’étirent principalement depuis Port-d’Envaux en amont du barrage jusqu’au pont de l’autoroute A837 en aval de St-Savinien et provoquent une surélévation des hauteurs d’inondation en amont.

Le barrage mobile de Saint-Savinien (© EPTB Charente)

Projet technique

Le Département de la Charente-Maritime, gestionnaire du barrage et du Domaine public Fluvial, a conduit les études techniques et réglementaires permettant de prévoir l’inscription du projet en phase travaux dans l’avenant au PAPI. Elles ont été réalisées dans la continuité des expertises engagées par l’EPTB Charente lors du premier PAPI.

Le projet technique prévoit :

  • L’extraction de 600 000 m3 de sédiments par une drague aspiratrice stationnaire sur 12 kilomètres linéaires de lit mineur. Les sédiments sont non pollués au regard des seuils réglementaires et non dangereux au regard des critères d’écotoxicité.
  • La gestion à terre de 90 % de ces sédiments, qui seront décantés au niveau de deux sites à aménager : pour l’essentiel du volume sur le site de la Butte des Anglées en amont et pour le reste sur un site en aval. A l’issue de l’égouttage, les sédiments seront valorisés pour assurer la reconstitution de sol, venant ainsi épaissir des horizons agricoles parfois assez faibles.
  • La remise en suspension de 10 % des sédiments en aval du barrage, dans le respect des plafonds inscrits dans l’autorisation d’exploitation du barrage.

 

Cette opération dite « ponctuelle » est nécessaire pour retirer les dépôts cohésifs et permettre à terme la stabilisation du profil cible bathymétrique par une gestion optimisée du fonctionnement du barrage et par les dragages d’entretien. Les gains hydrauliques attendus sont les suivants :

Localisation Impact pour la crue décennale Impact pour la crue centennale
Saintes amont – 6 cm – 3 cm
Saintes centre – 7 cm – 3 cm
Taillebourg – 14 cm – 6 cm
Port-d’Envaux – 16 cm – 8 cm
Saint-Savinien amont – 14 cm – 6 cm

Le projet présente par ailleurs un impact positif pour la Grande Mulette (moule d’eau douce menacée) dans le lit de la Charente en dégageant les zones envasées. Enfin, l’opération va dans le sens d’une sécurisation des prises d’eau potable et de la réalimentation des marais.

Les travaux

L’aménagement des lagunes, destinées à recevoir les sédiments extraits du fleuve lors des dragages, a été réalisé au 2nd semestre 2019 sur le site de la Butte des Anglées à Saint-Savinien. Le site se compose de bassins de décantation séparant l’eau et les sédiments et d’un bassin clarificateur abattant la concentration en matières en suspension avant restitution des eaux à la Charente.

La première campagne de dragage s’est déroulé au 1er trimestre 2020 dans des conditions contraintes par les débits de crue de la Charente. Le projet se déroulera sur une durée totale d’environ 8 ans.

🔎  Pour en savoir plus : site du Département de la Charente-Maritime