Voir plus

Le bassin d'alimentation de Coulonge et Saint Hippolyte

37 des 57 captages Grenelle du district Adour Garonne sont situés sur le territoire de la Charente, témoignant de l’état particulièrement dégradé des ressources en eaux, notamment pour l’enjeu eau potable.

Parmi ces 37 captages, 17 sont situés sur le périmètre du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Charente, les autres étant situés sur le périmètre du SAGE Boutonne et du SAGE Isle Dronne. Sur ces 17 captages prioritaires, seuls deux captages concernent les eaux brutes superficielles, le prélèvement étant soit directement opéré dans la Charente (prise d’eau de Coulonge) soit via le canal de l’UNIMA connecté au fleuve (prise d’eau de Biard située dans la commune de Saint Hippolyte).

Les prises d’eau de St Hippolyte (canal de l’UNIMA, Syndicat des Eaux de Charente Maritime) et de Coulonge (Communauté d’Agglomération de La Rochelle) sont stratégiques pour le bassin de la Charente, non seulement parce qu’elles desservent en eau potable une population très nombreuse, mais aussi parce que situées sur la partie aval du fleuve Charente, elles sont intégratrices de la qualité du fleuve et de son bassin versant.

Ces captages en eaux superficielles prélèvent dans le fleuve Charente (Coulonge) au niveau de la commune de Saint Savinien (17) ou à partir de Crazannes (17) (Saint Hippolyte) via le canal de l’Unima.

Si la globalité du bassin versant de la Charente en amont de la commune de Saint Savinien peut avoir un impact potentiel sur la qualité des ressources en eau des deux prises d’eau, il a été retenu, suite à l’étude de délimitation de l’Aire d’Alimentation des Captages menée par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, un secteur plus vulnérable correspondant à environ 200 communes réparties entre les départements de Charente et Charente-Maritime. Ce territoire, à proximité des deux prises d’eau et des cours d’eau de la Charente et de ses affluents, constitue le Bassin d’Alimentation de Captage (BAC) sur lequel les actions seront mises en œuvre sur la période 2015 à 2019.