Voir plus

Historique

Le projet d’un jumelage entre les bassins du fleuve Charente en France et de la Rivière Richelieu au Québec (Canada) a été lancé dès 2005 par l’EPTB Charente et le Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR).
Le 24 mars 2006, dans le cadre du colloque du Covabar sur les patrimoines naturels et culturels, tenu à Beloeil (Québec) les 24 et 25 mars 2006, le jumelage était annoncé officiellement. Il s’inscrit dans le cadre du programme « Twin Basin », qui a financé en partie les missions d’échange préalables à l’élaboration du protocole de jumelage.

Objectifs

La finalité de ce programme est de partager les savoir-faire de ces deux structures en matière d’aménagement et de gestion de l’eau.
Le jumelage a pour but de renforcer les liens entre les deux bassins fluviaux et entre les structures qui les gèrent, l’EPTB Charente et le COVABAR pour la rivière Richelieu.
Les deux bassins sont de tailles comparables. L’aménagement hydraulique y est important : voies d’eau naviguées, barrages, moulins et bâti patrimonial.
Les usages économiques liés à l’eau se ressemblent : une population principalement rurale, une agriculture et une viticulture prépondérantes posant notamment des problèmes de gestion de la ressource en eau. Les problèmes rencontrés sont similaires : inondations et étiages récurrents, plantes envahissantes, poissons migrateurs… D’autres aspects relient les deux territoires, leurs usages et leurs habitants : des liens culturels, économiques et historiques. Par exemple, un lien culturel fort uni les habitants des deux bassins. En effet, de nombreux Québécois ont des origines familiales sur le territoire du bassin de la Charente. De plus, Brouage, ville natale du « découvreur » du Richelieu, Samuel de Champlain (1570-1635), figure emblématique du COVABAR, est située dans la partie aval du bassin de la Charente…
Il s’agit de mettre ces liens en valeur, de les renforcer, mais également d’en susciter de nouveaux à travers la création de nouveaux partenariats entre les deux territoires.