Bilan des passages à la station de comptage au 31 décembre 2018

Publié le 9 janvier 2019
Préservation des poissons migrateurs

La passe à poissons de Crouin s’est retrouvée submergée plus d’un mois au début de l’année 2018 et les débits soutenus font que le barrage de Crouin a été franchissable jusqu’à la mi-avril. Les comptages obtenus depuis le début de l’année sont donc des minimums. Depuis la mi-avril et la hausse sensible des températures, de nombreux passages ont été observés à la station de comptage avec les premiers passages significatifs d’aloses et de lamproies marines. L’hydrologie du début du mois de juin est perturbée avec des orages pouvant apportant des quantités d’eau importantes. Certains affluents de la Charente ont dépassé les niveaux de crue centennale, comme l’Antenne par exemple. Les migrations et les reproductions des poissons migrateurs s’en trouvent perturbées et les suivis sont compliqués. Les températures douces et la reprise des débits en fin d’année a permis des passages supplémentaires vers l’amont.

105 anguilles en dévalaison ont été observées ainsi que 201 aloses, 294 lamproies marines, 29 lamproies fluviatiles, 34 truites de mer et 897 mulets en montaison.

Une nouvelle espèce a été identifiée à la station de comptage, et donc dans la Charente au niveau de Cognac : le Hotu, avec 13 individus comptabilisé en 2018.

Le tableau détaillé des comptages au 31 décembre 2018 est le suivant :

  • Poissons migrateurs
Espèces nombre d’individu
Aloses 201
Anguilles (juvéniles) 688
Lamproie fluviatile 29
Lamproie marine 294
Anguille adulte dévalante 105
Truite de mer 34
Saumon 0
Mulet 897
Flet 0
  • Autres espèces
Espèces nombre d’individu
Ablettes 23 104
Amour blanc 0
Barbeau 460
Black-bass 44
Brème 1 412
Brochet 7
Carassin 6 255
Carpe 41
Chevesne 2 264
Gardon 1 733
Perche 280
Poisson Chat 0
Perche Soleil 3
Sandre 1
Silure 113
Tanche 10
Truite fario 19
Vandoise 11