Voir plus
Le fleuve Charente et ses affluents sont des cours d’eau non endigués, à l’exception de l’estuaire de la Charente. Par ailleurs, la Charente présente ponctuellement des difficultés d’écoulement.

Les digues de l’estuaire de la Charente

Inondations_travaux_PDB

Travaux de protection à Port-des-Barques © EPTB Charente

Les communes du littoral charentais ont cherché à se protéger contre les effets dévastateurs de la mer depuis déjà longtemps. La commune de Port-des-Barques, par exemple, s’est dotée de protections côtières dès le XIXe siècle. D’autres digues ont été aménagées à des fins d’exploitation agricole des terrains. Les ouvrages de protection sont peu homogènes en termes de continuité, de fragilité, de niveau de protection, de propriétaires…

Suite à la tempête Xynthia de 2010, un plan digues départemental a été initié. Dans l’estuaire de la Charente, les premiers travaux se sont engagés à partir de 2013 dans le cadre de ce PAPI Charente & Estuaire, avec le renforcement du dispositif de protection de Port-des-Barques (opération sans incidence sur le fonctionnement hydraulique global de l’estuaire).

Depuis 2015, une stratégie de protection cohérente à l’échelle de l’estuaire de la Charente a été définie et va se mettre en œuvre progressivement. La réflexion s’est appuyée sur un modèle hydraulique qui a permis de représenter la propagation de la submersion marine et de bâtir un projet d’aménagement global en évaluant les incidences d’une rive à l’autre, de l’amont vers l’aval et inversement. La gestion des systèmes d’endiguement est au cœur du projet.

Le scénario retenu prévoit :

  • Une homogénéisation altimétrique des linaires de digues existants situés dans l’estuaire en front de Charente à un niveau moyen pour maintenir le rôle d’atténuation globale de l’onde de submersion marine.
  • L‘aménagement de digues de protection rapprochée à un niveau Xynthia + 20 cm (hypothèse de changement climatique) pour protéger les zones urbaines les plus denses et/ou les plus vulnérables.
  • Des protections individuelles dans les secteurs d’enjeux plus diffus.

Faciliter l’écoulement de la Charente entre Saintes et Saint-Savinien

Le barrage mobile de Saint-Savinien © EPTB Charente

Les conditions d’écoulement en crue de la partie aval de la Charente située entre Saintes et Saint-Savinien sont perturbées du fait d’un envasement historique du fleuve autour du barrage de Saint-Savinien et du fait de la présence d’infrastructures barrant le lit majeur. Ces obstacles provoquent une surélévation généralisée de la ligne d’eau de l’ordre de quelques centimètres pour une crue centennale. Pour des crues plus fréquentes, elle est encore plus importante.

Dans le cadre du PAPI Charente & Estuaire, deux projets sont en cours :

  • L’un concerne le dévasement du fleuve Charente autour de Saint-Savinien pour rétablir une section cible d’écoulement du lit mineur : les étude techniques ont permis d’inscrire l’opération en phase travaux dans l’avenant au PAPI.
  • L’autre, au stade d’étude préalable, concerne la réflexion de mise en œuvre d’ouvrages de décharge hydraulique dans des voies de circulation perturbant aujourd’hui l’écoulement dans le lit majeur .